• Vaccination obligatoire: le fin de la polémique ?

    Il s'agissait de l'une des grandes réformes promises par la ministre de la santé Agnès Buzin lors de sa nomination (après l'élection d'Emmanuel Macron comme chef d'Etat): rendre obligatoires 11 vaccins pour les nourrissons. Cependant, cette mesure faisait polémique, depuis plusieurs mois. En effet, de nombreuses associations anti-vaccination affirmaient que les vaccins étaient nocifs, dangereux pour la santé de chacun.

     

    Vaccination obligatoire: le fin de la polémique ?

    Aujourd'hui, il semblerait que la dispute puisse enfin s'achever.

    Jeudi dernier, le 26 octobre 2017, le projet de loi a été présenté devant l'Assemblée Nationale, qui a majoritairement voté en faveur de la mesure. Ainsi, tous les enfants qui naîtront à partir du 1er Janvier 2018 devront être vaccinés (preuve requise) si leur parents veulent espérer obtenir une place en Crèche, Garderie ou, plus tard, à l'Ecole.

     

    Certaines failles demeurent:
    Malgré l'intelligence de la mesure, visant à réduire les épidémies ou à empêcher la recrudescence de maladies qui sont en voie d'éradication, certaines faillent demeurent.

    Tout d'abord, les fausses certifications, attestant que les enfants ont été vaccinés, sont possibles. Déjà existantes, les listes de médecins acceptant de faire ce genre de faux grandissaient suite à la décision, listes diffusées sur Internet et en accès libre.

    Par ailleurs, les parents réellement réfractaires aux vaccinations pourront toujours faire le choix de proclamer leur décision de ne pas faire vacciner leurs enfants. Dans ce cas, ils ne subiront aucune poursuite, ni aucune amende, mais auront uniquement le devoir de garder et d'éduquer leur progéniture à la maison. Mais cette éducation, obligatoire jusqu'à 16 ans, est-elle vraiment respectée à la maison ? Les enfants ne risquent-ils pas de faire des sortes de rejets sociaux, en raison de leur absence de mise en groupe ?
    Nous pouvons encore espérer que les réfractaires ne seront pas trop nombreux...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :